IMG_1716.JPG

Soutenus par le Département du Gard et la Drac Occitanie , et la Ville de Nimes, les Volques proposent différentes actions dans les quartiers de la ville .

  • Gambetta-Richelieu

  • Mas de Mingue

  • Chemin Bas d’Avignon

Les ateliers proposent la découverte de la musique classique d’hier et d’aujourd’hui à travers un concert d’une heure pendant lequel le public est sollicité à apprendre des percussions corporelles, des danses, chants ou encore des percussions instrumentales.

Au cours du spectacle, les artistes s’adressent au public, éveillent la curiosité de l’auditeur par des jeux de questions/réponses, et surtout, déroulent une histoire.

Cette écoute active des auditeurs est une manière forte de vivre la musique à travers son corps.

Ces ateliers sont proposés en lien avec la programmation du festival.

Initiés en 2020 à l’école du Pont de Justice et à la «  pension de famille » de l’abbé Pierre, grâce au Théâtre de Nimes, ces actions pédagogiques se pérennisent pour proposer les bases d’une pratique musicale et donner envie aux enfants et aux familles d’aller au concert , de pratiquer la musique .

  • percussions corporelles

  • Jeux d’écoute

  • Méthode O Passo

  • Chant et élaboration de parole

  • Utilisation de petites percussions

  • Travail et réflexion sur le processus de création.

 

La musique est non seulement un moyen d’expression se déroulant dans l’instant présent,et un art accessible dès le plus jeune âge.

Les récentes études neurologiques démontrent aujourd’hui très clairement l’impact de l’apprentissage de la musique sur les acquisitions cognitives en générale , la capacité d’empathie, le développement affectif et nerveux, et ce dès la vie du foetus.

Soutenus par le Département du Gard et la Drac Occitanie , et la Ville de Nimes, les Volques proposent différentes actions dans les quartiers de la ville .

  • Gambetta-Richelieu

  • Mas de Mingue

  • Chemin Bas d’Avignon

Les ateliers proposent la découverte de la musique classique d’hier et d’aujourd’hui à travers un concert d’une heure pendant lequel le public est sollicité à apprendre des percussions corporelles, des danses, chants ou encore des percussions instrumentales.

Au cours du spectacle, les artistes s’adressent au public, éveillent la curiosité de l’auditeur par des jeux de questions/réponses, et surtout, déroulent une histoire.

Cette écoute active des auditeurs est une manière forte de vivre la musique à travers son corps.

Ces ateliers sont proposés en lien avec la programmation du festival.

Initiés en 2020 à l’école du Pont de Justice et à la «  pension de famille » de l’abbé Pierre, grâce au Théâtre de Nimes, ces actions pédagogiques se pérennisent pour proposer les bases d’une pratique musicale et donner envie aux enfants et aux familles d’aller au concert , de pratiquer la musique .

  • percussions corporelles

  • Jeux d’écoute

  • Méthode O Passo

  • Chant et élaboration de parole

  • Utilisation de petites percussions

  • Travail et réflexion sur le processus de création.

 

La musique est non seulement un moyen d’expression se déroulant dans l’instant présent,et un art accessible dès le plus jeune âge.

Les récentes études neurologiques démontrent aujourd’hui très clairement l’impact de l’apprentissage de la musique sur les acquisitions cognitives en générale , la capacité d’empathie, le développement affectif et nerveux, et ce dès la vie du foetus.

Le Conservatoire

A l’occasion du festival « Les Volques » et de la venue du compositeur Helmut Lachenmann, présent à Nîmes pendant la semaine des concerts (du 5 au 12 décembre 2021), il est proposé aux élèves des classes d’écriture et de Musique de Chambre de travailler sur les œuvres de ce grand compositeur, sous la forme de transcriptions de pièces extraites du « Kinderspiel », réalisées par les élèves de la classe d’écriture d’Adam Bernadac pour certains de nos groupes, en collaboration avec les membres de ces derniers.  

L'idée est d'associer groupes de musique de chambre et élèves transcripteurs, selon la bonne volonté des professeurs intéressés.  

D’autre part Dominique Jayles propose de constituer un groupe des élèves des CPES, à géométrie variable, dédié à un travail spécifique sur ce projet.  

Adam Bernadac est d'accord sur ces propositions et envisage de faire participer également les classes d'analyse et culture musicale. 

Le temps fort sera la MasterClasse donnée au Conservatoire le 7 décembre 2021, au cours de laquelle le compositeur commentera, avec les élèves, les travaux de transcriptions déjà entrepris.  

Ces travaux feront l’objet d’une restitution publique le 17 mars 2022 au Théâtre Christian Liger.  

D’autre part, le festival étant également centré sur l’œuvre de Schubert, les groupes de Musique de Chambre seront encouragés à interpréter des œuvres de ce compositeur pour compléter le programme de cette soirée de restitution.