CONFÉRENCES

Clef-Les-Volques%2520(transparent)_edite
Clef-Les-Volques%2520(transparent)_edite
Clef-Les-Volques%20(transparent)_edited.

VENDREDI 9 OCTOBRE - 15H

Bar du Théâtre de Nîmes

Portrait croisé 1

Rencontre autour de l'oeuvre de L.V. Beethoven

Avec: Philippe Manoury, Jean-François Heisser et Christophe Paradas (psychiatre et psychanalyste)

VENDREDI 9 OCTOBRE - 16H30

Bar du Théâtre de Nîmes

Portrait croisé 2

Rencontre autour de l'oeuvre de Philippe Manoury

En présence du compositeur et avec Gérard Berry (professeur au collège de France) et Pierre Charvet (compositeur)

PRÉSENTATION DES CONCERTS

8 - 11 octobre

Corinne Schneider, musicologue et productrice de l'émission "Bach du dimanche" sur France Musique

 

ACTUALITÉS

PC.jpg

PIERRE CHARVET

Compositeur mais aussi pédagogue et homme de média, Pierre Charvet possède un parcours riche et varié. 
Après des études à la prestigieuse Manhattan School of Music de New York, il intègre l’Ircam, haut lieu de la recherche et de l’innovation musicale en France. 
Son langage musical utilise aussi bien l’instrumentarium traditionnel que les nouvelles technologies du son. 
Parallèlement à l’écriture de son oeuvre, il a aussi composé pour le cinéma, le théâtre, la télévision, le multimédia et les arts plastiques. 
Il est l’auteur et présentateur d’émissions pour France 2, France 5, France Info et France Musique. 
Après avoir été directeur des programmes de France Musique il occupe actuellement le poste de délégué à la création musicale à Radio France.

cp_edited_edited.jpg

CHRISTOPHE PARADAS

Christophe Paradas, auteur du livre « Les Mystères de l’Art » paru aux éditions Odile Jacob (2012)
est psychiatre, praticien hospitalier, responsable médical du Centre François Rabelais, E.P.S. Erasme
(Antony), psychothérapeute et psychanalyste.
Analyste expert dans les ambivalences et les méandres de notre vie mentale, il a prêté sa plume et sa
voix à de nombreux livres, articles, publications et interviews à propos de l’Art, l’Esthétique, la
psychanalyse.
Disciple de Freud et voyageur dans l’âme sur les traces d’Elie Faure et d’André Malraux, c’est en
fervent admirateur de Camus, Hemingway, Proust, Bizet, Ravel, Beethoven, Wagner tout autant que
Bergman, Heiner Müller ou l’esthétique Japonaise qu’il ouvre sa grande sensibilité et sa personnalité
polymorphe à chacun d’eux. De ses errances et aventures, il nous revient en éclaireur sur les
mystères de la création artistique, musicale, littéraire, cinématogapghique ou théatrale.

GB_edited.jpg

GÉRARD BERRY

Gérard Berry est le fils d'un commissaire de police et d'une enseignante en mathématiques. Il a deux frères ingénieurs, dont l'un, Michel Berry, son aîné, l'a précédé dans le cursus de formation.
Il est ancien élève de l'École polytechnique, et ingénieur général des Mines. Après sa sortie de l'École des mines de Paris (1973), il reste rémunéré comme chercheur dans cette école jusqu'en 2000, tout en poursuivant d'abord une thèse d'État en mathématiques (soutenue en 1979), puis en poursuivant des projets au sein de l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) ou de l'École des mines, d'abord à Rocquencourt, puis à Sophia Antipolis. À partir de 1980, son principal axe de recherche est le développement du langage Esterel qui permet d'exprimer la synchronisation temporelle de tâches et de prouver leur bon déroulement.
De 2001 à 2009, il est directeur scientifique d'Esterel Technologies.
De 2009 à août 2012, il est directeur de recherches, en détachement du corps des mines, à l'INRIA, où il est membre de l'équipe-projet Indes et préside la commission d'évaluation de la recherche.
À compter de 2008, Gérard Berry donne des cours au Collège de France, et y dispose, depuis septembre 2012 de la chaire « Algorithmes, machines et langages», tout en restant collaborateur extérieur du projet INRIA Indes (cf. supra). Certains de ses cours 2007-2008 et 2009-2010 ont été redonnés en anglais à l'université d'Édimbourg dans le cours intitulé « Seven Keys to the Digital Future » en collaboration avec le Collège de France, l'INRIA et la Royal Society of Edinburgh.

CS_edited.jpg

CORINNE SCHNEIDER

Docteur en musicologie, Corinne Schneider a obtenu les premiers prix d’Histoire de la musique et d’Esthétique au Conservatoire de Paris. Parallèlement à ses recherches et écrits musicologiques qui portent sur les échanges musicaux entre la France et l’Allemagne au XIXe siècle, elle s’intéresse à la création musicale contemporaine en France. Elle est professeur d’Histoire de la musique en Conservatoires, régulièrement invitée à donner des conférences à Paris et en région (Théâtre du Capitole de Toulouse, Folle Journée de Nantes, Arsenal de Metz, Grand Auditorium de Lyon…) et travaille auprès d’orchestres et institutions de concerts comme conseillère musicologique. Auteure d’une biographie de "Carl Maria von Weber" (Gisserot, 1998), d’une étude de la réception de Franz Schubert ("Reflets schubertiens", Fayard, 2007) et d’un essai sur la "Musique des voyages" (Fayard, 2019), elle produit depuis 2008 plusieurs émissions pour France-Musique (Matin des musiciens, Cartes Postales, Portraits contemporains, Grands Entretiens, Carrefour de la création…) dont le "Bach du dimanche" (depuis septembre 2017).

 

0615052020

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

©2020 par Les Volques. Créé avec Wix.com